Conseils pour la peinture digitale

Quelques astuces et conseils pour bien démarrer en peinture sur Photoshop et bon nombre de logiciels similaires. Cette introduction est traduite de l'anglais de Matthew Laskowski, illustrateur professionnel anglo-saxon.

  1. - Guide d'achat d'une tablette graphique
  2. - Configuration de la tablette
  3. - Introduction aux tailles d'images et aux calques
  4. - Conseils pour dessiner sur tablette graphique
  5. - Conseils pour peindre sur tablette graphique

Cet article ne vous apprendra cependant pas à peindre sur tablette graphique, à utiliser efficacement les couleurs et tout ce qui se rapproche de la composition d'une oeuvre. Cet article permet de couvrir des techniques basiques à connaitre pour réussir à manier et à mélanger les couleurs en peinture digitale. À noter la peinture est synonymes ici de "coloriage" ou de "colorisation", il est directement emprunté du terme anglais Digital Painting.

La peinture digitale sur Corel Painter relativement différente, bien que la technique décrite sur cette page fonctionne, les nombreux outils de Corel Painter ont des ressentis différents. On peut distinguer deux écoles différentes, mais les deux logiciels sont tout à fait adaptés à la peinture digitale. À vous de choisir celui qui sera à votre goût.

Les touches de modifications

Comme pour le dessin, les touches de modifications sont essentielles à connaitre afin de travailler efficacement. La seule à connaitre pour la peinture est la touche ALT (aussi appelée OPTION sur Mac).

En pressant la touche ALT tout en ayant sélectionné un outil de peinture ou de coloriage de tout type, vous utiliserez temporairement l'outil Pipette (Eyedropper tool). La pipette sera sélectionnée tant que la touche ALT reste appuyée. Cette fonctionnalité est essentielle pour la peinture digitale, elle permet de choisir rapidement une couleur à l'écran et ainsi d'utiliser des couleurs qui se fondent bien avec l'ensemble.

Comme nous le verrons par la suite, la touche ALT permet de sélectionner successivement des couleurs proches dans une même zone, et ainsi de réaliser des dégradés de plus en plus naturels. Assigner la touche ALT sur une ExpressKeys de votre tablette est essentielle. Si vous utilisez votre tablette sur le côté du clavier, votre main libre devra connaitre la touche ALT par coeur.

Utilisation des couleurs Lab

Si vous n'êtes pas certains de la manière dont vous voulez choisir vos couleurs, l'utilisation des couleurs Lab est recommandée. Lab correspond à Lightness, a et b permettant de définir la couleur. Aussi appelée CIE Lab ou L*a*b*, ce système vous permettra de facilement choisir la luminosité d'une couleur. L'ajustement des valeurs a et b permet aussi de varier sensiblement la couleur. Prenez le temps de vous familiariser avec les couleurs Lab !

Mélanger les couleurs par opacité de pression

La plupart des logiciels de création graphique permettent de régler l'outil Pinceau de telle sorte que le trait sera plus opaque à mesure que vous appuyez sur votre tablette.

Dans Photoshop, ce réglage s'effectue dans la fenêtre Formes > Forme > Transfert. Attention à ne pas activer la dernière option à droite dans la barre située sous le menu lorsque l'outil Pinceau est sélectionné !

Lorsque le contrôle de l'opacité par la pression de la plume est activé, vous constaterez qu'une pression légère permettra d'effectuer des touches légères et transparentes, tandis qu'une forte pression sur la tablette créera des touches opaques et grasses. Il est recommandé de désactiver l'option Dynamique de forme lorsque vous peignez, vous voudrez probablement éviter que la forme du pinceau varie en même temps que l'opacité.

Ce réglage d'opacité peut être utilisé pour n'importe quelle forme de pinceau, à vous de la tester et d'en explorer les possibilités qu'elle apporte pour mélanger facilement les couleurs. À noter que certains programmes nomment cette fonctionnalité “Densité”.

Puisque chacun de vos traits a un niveau de transparence unique, amusez-vous à remplir une image d'une couleur puis à peindre dessus avec une autre couleur. Vous constaterez que les deux couleurs se mélangent puisque la deuxième couleur est transparente.

En variant la pression du stylet sur la tablette graphique, vous pouvez agir facilement sur la progression graduelle des couleurs (gradation colorimétrique). En choisissant avec la Pipette (touche ALT) une couleur intermédiaire de la zone que vous venez de peindre, vous pouvez ajouter des touches de couleurs qui donneront un mélange plus fluide encore.

Illustration par étapes de la technique de ré-échantillonage

Ci-dessous un exemple étape par étape, avec le rendu et les couleurs sélectionnées à gauche.

Zone magenta sur fond blanc 1 - Une zone magenta est peinte sur un fond blanc.

Récupération du fond blanc à la pipette 2 - Avec la touche ALT, la pipette permet de sélectionner le blanc de fond. Nous allons essayer de mélanger les deux couleurs.

Dégradé basique à l'aide du blanc a basse opacité 3 - Le blanc est peint par-dessus le magenta. Grâce à l'opacité basse, le blanc et le magenta se mélangent, et de nouvelles couleurs apparaissent.

Récupération du magenta clair avec la pipette 4 - Sélection du magenta plus clair à l'aide de la Pipette, afin de créer encore plus de niveaux de couleur entre le magenta et le blanc.

Peinture du magenta intermédiaire pour un dégradé meilleur 5 - Le magenta intermédiaire est peint par dessus, la transition est déjà beaucoup plus fluide.

Récupération du nouveau magenta clair avec la pipette 6 - Sélection d'une nouvelle couleur avec la Pipette.

Le magenta très clair rend le dégradé encore plus fluide 7 - Le magenta clair est repeint par dessus pour rendre la transition encore plus fluide.

Encore et encore jusqu'à un résultat probant 8 - Répétez ce procédé encore et encore, jusqu'à ce que la transition soit satisfaisante.

Crédit images : Matthew Laskowski

Exemple concret de cette technique

À partir d'une forme assez simple de pièce composée d'un mur jaune, d'un mur gris et d'un sol gris.

Angle de pièce gris avec un mur jaune Sur cet pièce simple, nous allons peindre une zone de lumière provenant de la gauche et une zone d'ombre concordante.

Ajout d'une ombre portée avec la technique de ré-échantillonage À cette étape, j'ai utilisé la touche ALT pour prendre le gris du sol et je l'ai éclairci un petit peu. J'ai ensuite peint ce gris clair sur le sol afin de donner l'impression d'une ombre sur le sol et le mur. Pour le mur jaune, j'ai utilisé la Pipette et j'ai assombri ce jaune pour peindre la zone d'ombre.

Ajout d'un influence discrète du jaune sur le gris J'ai commencé ici à mélanger les couleurs. Avec la touche ALT, j'ai repris le jaune clair et je l'ai peint sur le sol et le mur gris. Le contrôle de l'opacité via la pression du stylet m'a permis de donner cette très légère teinte jaune aux parties grises.

De nombreuses zones ont gagné en prodonfeur avec des couleurs supplémentaires et des éclaircissements J'ai maintenant ajouté quelques couleurs supplémentaires au mélange. J'ai pris le jaune du mur et l'ai éclairci pour peindre une zone plus lumineuse sur la partie du mur éclairée. Cet effet a été réalisé avec la même technique de mélange.
D'autres zones ont également été travaillées afin de leur ajouter de la lumière ou de l'ombre. J'ai même diminué l'opacité générale de l'outil Pinceau pour un résultat plus délicat et plus fin.

Crédit images : Matthew Laskowski

Par pitié, utilisez un fond coloré !

Même si c'est un fond juste un peu crème. Une peinture traditionnelle est faite sur un fond coloré, et ce fond aide à maintenir une couleur commune dans l'oeuvre. Ceci mis à part, un fond coloré sur ordinateur permet de bien mieux discerner les différences subtiles entre des couleurs, des tons et des nuances.

Le blanc sur ordinateur est particulièrement lumineux et peut vous gêner votre perception des nuances sombres. Un canevas au fond sombre vous permettra de supprimer cette gêne et de mieux voir ce que vous faites.

À gauche, un travail en cours dont le fond coloré est désactivé ; à droite, le même travail, mais avec le fond coloré activé. Les détails sont plus visibles et les couleurs prennent plus de sens.

Essayez la peinture en niveaux de gris avant la coloration

Sur des essais de réalisations plus sérieuses, réaliser une première étape de peinture en niveaux de gris peut être une bonne idée. La peinture en niveaux de gris permet d'ignorer totalement la teinte ou la saturation, et de simplement se concentrer sur la valeur du gris.

Se concentrer sur la valeur du gris permet de travailler sur les zones d'ombre et de lumière bien avant d'introduire de la couleur. Vous ne pensez qu'au mélange des niveaux de gris, ce qui vous permet d'arriver à un niveau de détail important en peu de temps. Quand vous êtes prêt à ajouter les couleurs, vous pourrez systématiquement comparer à la version en niveaux de gris afin de vérifier la cohérence de l'ensemble de l'oeuvre.

À gauche, la version originale en niveaux de gris réalisée avant d'ajouter la couleur. À droite, la version finale de l'image en couleur. Sans une première étape en niveaux de gris, cette réalisation aurait pris beaucoup de temps !

Source en anglais : Matthew Laskowski @ DeviantArt.

Autres ressources en anglais : liste de tutoriels sur DeviantArt (niveaux et qualités variés)

Crédit illustration header : Gordon Tarpley / CC-by

Traduction et mise en page :